Fans manga Dragon Ball

La publication de l'histoire originale Dragon Ball est terminée depuis de nombreuses années. Mais grâce à sa très forte popularité, il y a encore beaucoup de nouveautés consacrées à l’œuvre d’Akira Toriyama. On ne dénombre plus la quantité incroyable de jeux vidéo dédiés à Dragon Ball sur quasiment toutes les consoles. Il y a aussi des films animés produits de temps à autre, des nouvelles éditions du manga, une réadaptation de la série animée avec Dragon Ball Kaï et même une nouvelle série avec Dragon Ball Super. Côté amateurs, il y a ce qu’on appelle les “fans mangas” ou “dojinshi”. Il s’agit de bandes dessinées tournant autour d’un manga particulier et réalisées par des fans. Dragon Ball n’est pas épargné et possède un nombre incalculable de fans mangas différents.

Des amateurs s'appropriant l'oeuvre

Dragon Ball MultiverseDragon Ball Multiverse

Faisons un bref rappel historique qui a amené à ce phénomène. D’abord de nombreux dessins Dragon Ball ont inondé les magazines dans les années 90 puis plus tard sur les nombreux sites Dragon Ball à partir de 2000. Grâce à la démocratisation de l’outil informatique et du talent des dessinateurs qui vieillissent avec Dragon Ball, les dessins se sont rapprochés progressivement de la “patte” graphique d’Akira Toriyama. Le fameux dessin de Goku en super saiyen 5 du début des années 2000 a trompé beaucoup de personnes sur une éventuelle suite de la série nommée Dragon Ball AF. A ce moment la communication des informations venant du Japon n’étaient pas aussi évidentes par rapport à aujourd’hui.

Les “fans fictions” ont aussi eu leur petit moment de gloire. Il s’agit de nouvelles écrites par des amateurs et basées sur une œuvre existante. La qualité de l’écriture est très variable selon l’auteur, mais on trouve quelquefois des scénarios intéressants. Puis plus récemment, nous avons eu la réunion des deux univers (dessins et scénario) avec l’apparition des “dojinshi”. Les thèmes abordés sont variés dans les fans manga dédiés à Dragon Ball :

  • poursuivre la suite de Dragon Ball Z en excluant volontairement la partie GT.
  • poursuivre Dragon Ball GT.
  • raconter l’histoire d’événements passés plusieurs années avant le début de Dragon Ball.
  • raconter une histoire parallèle au manga original.
  • mettre l'accent sur certains thèmes évoqués et non abordés en détails dans le manga.

Présentation de quelques fans mangas

Voici une liste non exhaustive de fans mangas de qualité. Certains sont toujours en cours d’écriture.

Dragon Ball AF - Japonais

Dragon Ball AFDragon Ball AF L'histoire se situe après DB GT lorsque Goku et Shenron ont disparu. Un saiyan débarque sur Terre avec le Kaioh Shin de l’Ouest, qui n’a pas été tué par Buu il y a 5 millions d’années contrairement à ce que l'on pensait. Non seulement ce saiyan est très puissant, mais en plus il se dit le fils de Goku. Vegeta et Gohan maîtrisant le super saiyan 4 ne peuvent même pas rivaliser face à cet adversaire. Ce fan manga Japonais est l’un des plus connus. La raison de son succès vient sans doute des dessins qui sont très fidèles à ceux de Toriyama et d’une histoire pas forcément des plus originales mais prenante. L'auteur de ce fan manga s'est fait remarqué grâce à son travail et collabore désormais avec Toriyama en personne. Il est, par exemple, le dessinateur du manga Dragon Ball Super.

Dragon Ball AF

Dragon Ball The Final War - Français

L’histoire prend place quelques années après la fin de Dragon Ball Z. Goku est toujours avec Uub dans le cadre de son entraînement. Ils sont sur la planète de Kaioh reconstruite. Un saiyen ayant survécu à la destruction de la planète Vegeta débarque sur Terre dans le but de tuer Goku et Vegeta. Malgré sa grande force et sa maîtrise de la forme super saiyen, Piccolo et Vegeta n’ont pas de mal à le vaincre. Dragon Ball The Final WarDragon Ball The Final War Cependant ce saiyen n’est pas seul puisque d’autres ennemis vont débarquer sous les ordres des Ma-Kaioh Shins. Peut-être un des meilleurs fan manga français. Les dessins sont de très bonne qualité et le scénario ressemble plus ou moins à DB AF dans le début de l'histoire.

Dragon Ball The Final War

Dragon Ball Flashback - ?

Un petit fan manga de 38 pages centré sur Vegeta qui s’interroge sur sa rivalité face à Goku. L’histoire semble se situer dans un univers parallèle. Certains événements présentés ne se sont pas passés de cette manière dans l’histoire originale de Toriyama. Ce court fan manga mérite le coup d’oeil, ne serait-ce pour ses dessins tout simplement magnifiques, détaillés et fidèles.

Who wants to be a superhero - Anglais

L’histoire se déroule juste après le combat contre Buu et est axée sur le Great Saiyaman. Gohan étant en examen pendant une journée, il demande à Piccolo de le remplacer dans son rôle de super héros. Le Namek accepte pour lui rendre service, mais n’est pas du tout enthousiaste. Vegeta sous la contrainte de Bulma, l’accompagne et prend la place de Videl. Ce fan-manga est axé sur l’humour et non sur les combats, ce qui le démarque des autres bandes dessinées.

Dragon Ball Who wants tu be a superhero

Dragonball Shinsekai - Anglais

Dragon Ball ShinsekaiDragon Ball Shinsekai L’histoire prend place une dizaine d’années après le combat contre Buu et probablement avant le 28e tournoi des arts martiaux. Goku et Vegeta s’affrontent dans un combat uniquement par plaisir. Alors que Goku se transforme en super saiyen 3, un individu vient interrompre le combat et demande à voir Kaioh. Pour montrer sa détermination, il fait disparaître Vegeta grâce à ses pouvoirs.

Dragon Ball Shinsekai

Dragon Ball The Lost Sayen – Français

L’histoire se situe environ mille ans avant la naissance de Goku. Elle est consacrée à une saiyenne puissante (plus de 100 000 unités) vivant seule dans le désert avec son frère nommé Kakarotto. Tous deux sont rejetés de leur tribu d’origine. Ils rencontrent deux Tsufuls, avec lesquels ils sympathisent, quand soudain un guerrier arrive sur la planète Plant (anciennement Vegeta). Les dessins en couleurs de “The Lost Saiyen” se démarquent volontairement du manga original. On se rapproche davantage du style franco-belge que du style japonais. Une démarche revendiquée par son auteur qui souhaite développer son propre style, mais qui peut déplaire à Who wants to be a Superhero?Who wants to be superhero certaines personnes. Malheureusement le site de l'auteur n'est plus accessible et la BD n'était pas terminée.

Dragon Ball Multiverse - Français

L’histoire se situe quelques années après la fin de DBZ. Pour situer, Pan doit avoir environ dix ans. Des individus venant d’un univers parallèle viennent à la rencontre de la Z-team pour leur proposer de participer à un tournoi regroupant les meilleurs combattants de différents univers parallèles. Chaque univers à sa propre histoire impliquant de profonds changements par rapport au monde du Son Goku que l'on connaît. Les personnes les plus fortes ne sont pas forcément les mêmes. Ainsi le tournoi est composé de plusieurs personnages bien connus comme Broly, Vegetto, Buu, Cell, Freezer et bien d’autres. Les dessins sont fidèles à ceux de Toriyama à l’exception de certains chapitres spéciaux dessinés par d’autres dessinateurs. Ces chapitres sont d’une qualité très variable et viennent casser le rythme de la trame principale beaucoup plus intéressante. C’est sans doute le dojinshi le plus connu en France.

Dragon Ball Multiverse

Interview de l'auteur de The Lost Saiyen, Kirina (décembre 2012)

Une brève présentation des auteurs ?

Un gros Geek existentiel en puissance (oui UN gros). Mon pseudo (Kirina) viens du nom d'un avatar d'un MMORPG (celui qui a connu le plus de succès), car j'aime bien jouer le travelo sur le Web...

Oui, je suis un Geek Existentiel un peu tordu. Ca permet de faire croire à certains que The Lost Saiyens est une œuvre féministe écrit par un ou une féministe. On a une Saiyenne à fort caractère et indépendante alors que je suis un gros macho qui pense que les femmes doivent aller plus travailler dans les champs et faire le ménage plutôt que de se prendre pour le sexe fort (d'ailleurs Shooga, fait de la culture, le ménage, la cuisine et Kakarotto en branle pas une). Sinon je suis marié (j'imagine que certains plaignent ma femme) et j'ai 0 enfant. Je bosse dans la logistique. J'aime la gestion, j'aime les camions qui polluent pas et ne consomment pas de gazole, et j'aime la microéconomie, sans toucher le marketing (que je hais autant que les camions diesel). Je fais un peu de graphisme, de BD, de dessins. Je me prends pour un révolutionnaire bolivarien avec un cigare au bec de temps en temps !!

Ah aussi, je joue aux jeux vidéos. Je les aimerais mieux s'ils étaient gratuits car j'ai pas assez d'argent pour jouer aux dernier soft qui sont sortis (Assasins Creed 3, Farcry 3, Okami HD etc...). Mes références en lectures:

  • Tolkien, Franck Herbert, Philip K. Dick, Isaac Azimov, David weber (pour les romans)
  • Toriyama, Kishimoto, Yukito Kishiro (manga)
  • Jeremy Rifkin, Adam Smith, Karl Marx, Paul Bairoch (fallait un suisse!), Pierre Hillard, Pierre Rabhi, Jiddu Krishnamurti, Nietzsche et Jésus ! (en référence philosophique ou économique ou spirituelle du moment)

Comment est venue l'idée de The Lost Saiyen ?

Au départ, j'étais à cours d'idées et de moyens (car j'avais des idées de scénario de BD, mais je n'avais ni les moyens financiers pour le faire, ni les compétences) et je venais de faire une croix sur un projet sur lequel je travaillais depuis plus de 7 ans (une Uchronie, dans un Univers Péplum Steam Punk…). Du coup, j'avais besoin d’entraînement, et je venais de découvrir le Fan Manga DBM, et commençais à rencontrer sur les forums, des fans et des auteurs de fanmangas, et un jour, je fît une ébauche de Shooga, et une autre avec Shooga en SSJ2, qui avaient scotché un peu tous les lecteurs. Du coup, dans ma tête je me suis mis à construire les grandes lignes the Lost Saiyens, et deux mois plus tard, les premières planches de the Lost Saiyens sont sorties, en montrant deux Tsufuls se promener en plein désert... Aujourd'hui, je considère The Lost Saiyens, comme un moyen d’entraînement, afin de m'améliorer, et peaufiner mon style (c'est pour cette raison que ce n'est pas du style "DBZ-Like"), mais également un moyen de rendre hommage à un des auteurs qui m'a poussé à utiliser un crayon pour faire des dessins... je me fais également un petit public fidèle, qui s'accroche à la légende du Super Saiyen

As tu l'histoire complète en tête ?

Oui, en gros. The Lost Saiyens, est une BD, assez spéciale car je la construis sans story board, sans screenplay et sans scenario écrit. Tout est de tête. J'ai l'histoire et tout un univers dans ma tête, et je l'étale au fur et à mesure, en faisant des petites modifications à chaque fois. Mais j'ai bien toute l'histoire dans ma tête

Combien de temps cela va durer ?

Oula!!! Grosse question! S'attaquer à la légende du super saiyen est un lourd défi (j'aurais du faire un petit teaser en BD, et basta...). Surtout si j'essaie de prendre des éléments incohérents dans le manga, pour créer finalement une histoire logique en regroupant le manga original et The Lost Saiyens. En plus, j'ai la ferme intention d'incorporer le LSSJ (Broly) dans la trame, mais également des éléments de la Saga Namek à la Saga Buu...

De plus Shooga a beau être au départ super forte, mais elle n'a pas encore les épaules pour devenir ssj... Ce qui rallonge encore plus l'histoire, pour finalement prendre le temps de peindre la planète Plant et tout son background, (les Tsufuls, les sociétés Saiyens etc.). Puis également de décrire l'armée du Gran'pa de Freeza (Moroz) et de faire une petite visite chez les nameks avant le Cataclysme qui a ravagé leur monde et leur civilisation... Enfin Lost Saiyens est devenu un long projet, au point de durer aussi longtemps qu'un DBM.. Actuellement au chapitre 7 on est à la fin de la première partie des trois parties de la première saga, sur trois sagas… J'estime que ce projet durera 1000 pages, mais dans mes estimations, j'ai l'habitude d'en imaginer que la moitié....

Est-ce que tu espères percer dans le milieu de la BD ou le graphisme ?

La BD? Non. Je suis un pro activiste de la suppression de la propriété intellectuelle (qui ne fait que protéger des industries du loisirs, de l'agroalimentaire, de l'énergie, au nom de leurs profits ou de leurs foutus actionnaires), et mon but c'est d'offrir gratuitement son œuvre à tout le monde. Alors même si je me fais repérer par un éditeur, il risque de perdre des plumes avec moi... Sinon je fais des trucs dans le domaine de la société civile (Assoc) mais sans plus. Ah si! Dernièrement j'ai fait la com d'un futur comité inter-entreprises, pour les PME et les TPE... mais c'est tout!

Donc ce n'est pas un moyen de te faire remarquer ?

Non! Pour les lecteurs, oui! Mais pour ses abrutis d'éditeurs, qui pensent qu'au fric qui peuvent se faire en vendant du papier hors de prix, non! Pour eux, on a la réputation de sous-industries à plagiat, le seul moyen de percer pour un auteur de fan manga c'est Amilova.com de Salagir et TroyB.

As tu fait des études dans le domaine ?

J'ai fait une formation de dessinateur spécialité DB, en cours par correspondance, et c'est tout...

A l'heure où est écrit l'article le fan manga The Lost Sayen n'est plus en ligne.

Interview de l’auteur de Dragon Ball Multiverse, Salagir (décembre 2012)

Peux tu te présenter ?

Dragon Ball MultiverseDragon Ball Multiverse

Salagir : auteur multicarte, il fait des sites à foison et participe à plusieurs projets BDs. Ici il est scénariste de DBM et webmaster du site. Gogeta Jr : dessinateur talentueux, il est le dessinateur et parfois coloriste de la BD. Il doit sortir deux pages par semaine pour que le site tienne le rythme ! Néanmoins, il a quitté le projet récemment (gogeta.jr.free.fr). Dragon Ball Multiverse Dragon Ball Multiverse

Comment est née l'idée de Dragon Ball Multiverse ?

DBM, c'est parce que je nage dans l'univers DBZ et le connais très bien. C'est un avantage d'avoir un monde et des personnages déjà définis. Le travail du scénariste devient beaucoup plus simple car il n'a pas d'univers à créer, et celui qu'il utilise est déjà solide comme un roc, et bien connu. Outre cela, Dragon Ball est au final une saga "courte" avec une fin assez dégueux produite en animé par des commerciaux. Faire notre propre suite nous permet de créer nous-même celle dont on avait rêvé. As tu l'histoire complète en tête? Oui, mais pas en détails.

Combien de temps cela va durer ?

De nombreuses années. Nous avançons gratuitement et lentement.

Est-ce que tu espères percer dans le milieu de la BD ou le graphisme ?

Oui, avec d'autres projets.

Est-ce pour toi un moyen de vous faire remarquer ?

Non. Les éditeurs et la fan bd internet, ça ne se touche pas.

Travailles tu dans le domaine ?

Par le biais d'amilova, j'ai été scénariste et éditeur professionnel. Sinon j'ai toujours été webmaster pro, ce qui aide pour la création du site et de l'admin pour gérer la grande équipe DBM. Gogeta Jr est dessinateur professionnel.

DRAGON BALL, DRAGON BALL Z et DRAGON BALL GT ©1984 by Bird Studio/Shueisha, Toei Animation. Tous droits réservés.
DRAGONWEB ©2016 Reproduction des textes publiés sur le site interdite sans autorisation de l'auteur.