Livres sur Dragon Ball

Dragon Ball est un manga populaire et possédant un univers riche. C’est tout naturellement que de nombreux livres sont plus ou moins liés à ce phénomène. Voici une présentation de quelques uns de ces ouvrages. Si vous souhaitez approfondir connaissances au-delà du manga, des films ou du dessin animé, ces livres vous permettront d’avoir une vision plus large sur Dragon Ball

Akira Toriyama – Le maître du manga

Auteur : Olivier Richard
Editions : 12 bis
Date de sortie : 3 novembre 2011

Akira Toriyama. Le maître du manga.

Ce livre de 144 pages traite de la vie d’Akira Toriyama en tant que mangaka. A travers plusieurs chapitres, Olivier Richard, nous raconte comment Toriyama est devenu une célébrité grâce à un travail acharné. Cet ouvrage illustré commence brièvement par relater le début des mangas et évoque l’enfance du « maître » et son goût prononcé pour le dessin. Ses débuts difficiles en tant qu’auteur de mangas sont relatés jusqu’à son premier grand succès, Docteur Slump. Très populaire au Japon, ce manga va permettre à Toriyama d’enchaîner des histoires courtes, ce qu’il apprécie créer. Par la suite il débute son oeuvre principale : Dragon Ball. Il deviendra extrêmement populaire mais se fera aussi plus discret. Le livre raconte les débuts difficiles de Dragon Ball face aux critiques des lecteurs et de son éditeur, ainsi que le rythme effréné et la pression que doit tenir Toriyama du fait de son succès. Ce succès fera naître de nombreux produits dérivés, l’adaptation de Dragon Ball en trois séries animées et l’exportation de la licence à l’étranger.

Olivier Richard se concentre aussi sur les projets parallèles du mangaka, plus ou moins éloignés de la bande dessinée, que sont l’animation, le modélisme et les jeux vidéo tels que Dragon Quest.

La fin du livre comprend plusieurs interviews des différentes personnes ayant un lien direct avec l’univers du manga. Les interviews sont plus ou moins dispensables selon les personnes avec lesquelles l'auteur s’est entretenu. Celles des personnes qui ont travaillé sur la licence Dragon Ball étant à mon gout les plus intéressantes.

De sa première BD publiée, « L’inspecteur Tomato », à son œuvre majeure Dragon Ball, en passant par le film Dragon Ball Evolution, rien n’est oublié. De nombreuses anecdotes peu connues et souvent très intéressantes sont présentes, rendant la lecture agréable. On pourra tout de même être en désaccord avec certaines critiques sur certains aspects de cette oeuvre. Notamment lorsqu’il évoque que la saga Boo a un « scénario beaucoup plus varié et inventif que celui de l’arc précédent ». Point de vue que beaucoup de fans ne partageront pas. On pourra regretter aussi qu’il n’y ait pas d’interview de personne ayant directement travaillé avec Akira Toriyama ou même d’un entretien avec le « maître » lui-même. Cependant, comme le précise Oliver Richard, Toriyama reste le plus discret possible depuis plusieurs années et on lui pardonnera ce manque. Cet ouvrage reste tout de même fort intéressant pour ceux qui souhaitent en savoir davantage sur l’homme qui se cache derrière Dragon Ball.

Le dictionnaire de Dragon Ball

Editions : Glénat
Date de sortie au Japon : 1996
Traduction française : 1999

Le dictionnaire de Dragon Ball

Cet ouvrage est le septième d’une collection composée de 10 volumes, sortis au Japon sous le nom de « Complete world of Dragon Ball vol .7». Seul le premier volume a été publié en France avec celui-ci. On appelle ce genre d’ouvrage des « daizenshuus ». Les précédents titres sont plutôt des arts books composés donc essentiellement d’illustrations inédites réalisées par Akira Toriyama.

Comme l’indique assez clairement le titre français, ce livre n’est ni plus ni moins une encyclopédie concernant l’univers de Dragon Ball. A l’intérieur on y trouve une masse d’informations faisant référence au manga et à la série animé. Aucune référence ou presque à Dragon Ball GT (juste trois pages) puisque le livre est publié pour la première fois en 1996, année de sortie de cette même série. De l’atlas géographique à la présentation d’une multitude de produits dérivés, en passant par la chronologie des évènements présents dans le manga et le dessin animé, ce dictionnaire est très complet dans les sujets abordés. De plus, on y retrouve également des informations non développées dans le manga, comme le fonctionnement du monde dans Dragon Ball (société, culture, races), sa représentation (monde vivant, enfer, paradis) ou les niveaux de puissances de certaines transformations. La liste des différents personnages est extrêmement complète. Le moindre personnage, même visible quelques secondes à l’écran, y est décrit. La même remarque peut être également faite concernant la liste des objets.

Bien que l’ouvrage soit signé par Akira Toriyama, on ne sait pas dans quelle mesure il s’est impliqué dans la rédaction. Voici un extrait des propos qu’il tient dans la préface : « la réalisation des précédents ouvrages sur Dragon Ball s’était avérée très difficile pour les concepteurs, mais avec celui-ci je crois qu’ils ont côtoyé l’enfer… ». De plus, lorsque ce livre a été rédigé on sait qu’il souhaitait en terminer avec Dragon Ball et passer à autre chose. Ces deux éléments laissent penser qu’il a suivi de loin la rédaction de cette encyclopédie et que les rédacteurs ont interprété voire inventé certaines choses qui ne sont pas présentes dans le manga. En effet, ce livre n’est pas exempt de tout reproche. Des erreurs ou incohérences se sont glissées, laissant parfois perplexe le lecteur connaissant très bien l’univers. Difficile de savoir s’il s’agit d’erreurs de traduction ou de véritables erreurs présentent dans la version originale. Par exemple, la description de Son Goten débute par « il naquit pendant les combats du Cell Game ». La liste des puissances représentant certains personnages est aussi à prendre avec beaucoup de recul par rapport à certains chiffres annoncés.

Malgré ces coquilles qui restent tout de même relativement marginales, le dictionnaire Dragon Ball est très intéressant pour tout fan qui se respecte. Certains propos proviennent tout de même directement d’Akira Toriyama notamment lorsque la première personne du singulier est employée. Le livre est très utile si l’on désire rapidement retrouver une donnée sur un sujet précis et regorge d’informations intéressantes.

Le singe pèlerin ou le pèlerinage d'Occident

Auteur : Wou Tch'eng-en
Editions : Payot
Date de sortie : 16ème siècle

 
Voyage en Occident

Ce livre de 425 pages aux éditions Payot est une traduction française de la version anglaise réalisée par Arthur Walley en 1942. L'auteur de ce roman est un écrivain et poète chinois nommé Wu Cheng'en qui a vécu au 16ème siècle. Cette édition du roman a été volontairement coupée de plusieurs passages afin de raccourcir le texte qui est à l'origine bien plus long. D'ailleurs, cette histoire existe aussi en deux tomes de plus de 1000 pages chacun aux éditions Gallimard. Celle-ci est plus fidèle mais est également beaucoup plus onéreuse.

Le voyage en occident, appelé aussi la légende du roi des singes, fait partie des classiques de la littérature chinoise. Cette histoire est inspirée de faits réels puisque Hiuan Tsang, l'un des personnages du récit, a réellement réalisé un pèlerinage vers les Indes et a rapporté de nombreux textes bouddhistes en Chine. Le roman a lui-même fortement inspiré Akira Toriyama lors de la création de Dragon Ball en 1984.

Le pèlerinage d'Occident peut être assez déroutant lors de la première lecture. En effet, la narration de ce conte est particulière pour un occidental non habitué à ce genre de littérature. On arrive tout de même à rentrer dans l'univers après avoir passé quelques chapitres.
L'histoire se divise en deux parties.

La première raconte la naissance du roi singe Sun Wukong (traduit dans le livre par Conscient-de-la-Vacuité), sa quête de l'immortalité, son apprentissage en pouvoirs divins et finalement ses conflits avec les Dieux. Ceux-ci, après bien des difficultés, arriveront à le stopper et le sceller.

La seconde partie raconte le pèlerinage de Tripitaka, de son vrai nom Hiun Tsang, afin de chercher en Inde des écritures sacrées de Bouddha. Il est accompagné de trois disciples dont le roi singe. Ces derniers ont pour mission de protéger Tripitaka afin de se racheter de leurs erreurs passées. Dans leur périple, ils ont à affronter des démons et doivent résoudre de nombreux problèmes.

Les adeptes de la culture chinoise seront forcément réjouis par cette histoire. Les plus grands fans de Dragon Ball qui souhaitent connaître ce qui a servi de base au manga seront aussi intéressés. Toriyama a emprunté de nombreux éléments tout au long du roman et les a adapté afin de créer son propre univers. Certains de ces éléments sont clairement identifiables comme le nuage magique. D'autres sont plus subtiles, comme le serre-tête du singe impossible à enlever et qui serre très fort la tête ce dernier après la récitation d'une formule magique (cela fait penser au bonbon qu'avale Oolong). Les exemples comme ceux-ci sont nombreux et le mieux est de lire ce classique de la littérature chinoise et de se laisser emporter par ce conte surprenant.

DRAGON BALL, DRAGON BALL Z et DRAGON BALL GT ©1984 by Bird Studio/Shueisha, Toei Animation. Tous droits réservés.
DRAGONWEB ©2016 Reproduction des textes publiés sur le site interdite sans autorisation de l'auteur.